Skip links
Site destiné aux résidents du Canada
Safoni

Star System - Sanofi

Afin de mieux vous aider à comprendre les termes et le jargon médical, nous vous avons fourni un dictionnaire du diabète.

Filtrez par lettre :

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Voir tous
ALBUMINE Protéine produite par le foie. Chez les personnes atteintes de diabète, un taux élevé d’albumine dans l’urine est un des premiers signes de trouble rénal. Voir MICROALBUMINURIE.
ANALOGUE DE L’INSULINE Insuline qui est produite chimiquement en modifiant l’insuline humaine. Les analogues de l’insuline comprennent l’insuline lispro, l’insuline aspart, l’insuline glargine et l’insuline détémir. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’insuline, consultez le guide Insulin: Things You Should Know (en anglais).
ACIDOCÉTOSE DIABÉTIQUE Voir ACIDOCÉTOSE.
APPAREIL CARDIOVASCULAIRE Réseau de vaisseaux sanguins (veines et artères) qui dirigent le sang vers les tissus et les organes, y compris le cœur et le cerveau. Le sang transporte les nutriments (comme le glucose) et l’oxygène aux cellules et collecte les déchets. Voir MALADIE CARDIOVASCULAIRE.
ASPARTAME Édulcorant artificiel.
ATHÉROSCLÉROSE Maladie au cours de laquelle des dépôts adipeux se forment sur la paroi intérieure des artères. En s’accumulant, ces dépôts rapetissent le diamètre des artères, ce qui restreint la circulation sanguine et peut finir par la bloquer. Ils peuvent donc causer une crise cardiaque, une angine de poitrine ou un accident vasculaire cérébral (AVC). Les personnes atteintes de diabète présentent un risque élevé d’athérosclérose. Voir MALADIE CARDIOVASCULAIRE.
ANTIOXYDANT Substance qui réduit les dommages causés aux cellules. Les vitamines A, C et E sont des exemples d’antioxydants. Une alimentation riche en antioxydants, provenant notamment de fruits et de légumes, peut aider à réduire le risque de maladies, notamment cardiaques et oculaires.
ANTICORPS Protéine produite par l’organisme pour lutter contre des substances étrangères, comme des bactéries, des allergènes, des virus et des tissus ou organes greffés. Voir MALADIE AUTO-IMMUNE.
ANGINE DE POITRINE Serrement ou douleur aiguë dans la poitrine, habituellement causés par un apport insuffisant en sang au cœur en raison d’un rétrécissement des artères.
AMPUTATION Intervention chirurgicale au cours de laquelle un membre ou une partie du corps (un sein, par exemple) est enlevé. Les diabétiques risquent particulièrement de subir une amputation, car ils sont souvent atteints de lésions nerveuses aux jambes et aux pieds (neuropathie diabétique), qui les empêchent de ressentir la douleur causée par des coupures ou des ampoules. Les blessures mineures peuvent alors s’infecter et, si elles ne sont pas traitées, dégénérer en gangrène, qui peut commander l’amputation de la région touchée.
ACIDE FOLIQUE Vitamine du complexe B, qui est nécessaire à la formation de nouvelles cellules et à l’entretien des cellules existantes. On la trouve naturellement dans le foie, les légumineuses et les légumes-feuilles, et elle est ajoutée à de nombreux suppléments vitaminiques et aliments, comme les céréales.
ADRÉNALINE (également appelée ÉPINÉPHRINE) Hormone sécrétée en réaction à un stress afin de préparer l’organisme à lutter ou à fuir. Elle a un effet généralisé sur la circulation, les muscles et le métabolisme du glucose.
ACANTHOSIS NIGRICANS Maladie de la peau caractérisée par l’apparition de plaques duvetées, foncées et épaisses, particulièrement au cou, à l’aine et aux aisselles. Elle peut être le signe d’une insulinorésistance et est courante chez les enfants atteints de diabète de type 2.
ACIDOCÉTOSE Complication aiguë et grave du diabète résultant de taux élevés de glucose et de corps cétoniques dans le sang. L’acidocétose est souvent associée à une mauvaise maîtrise du diabète. Elle constitue également une complication d’autres maladies. Elle peut être mortelle et exige un traitement d’urgence. Les signes et les symptômes de l’acidocétose comprennent une haleine fruitée, un essoufflement, de la confusion, des nausées, des vomissements et une perte de poids.
ACIDES GRAS OMÉGA-3 Gras polyinsaturés présents dans les poissons gras et certains végétaux, comme les graines et les noix. Une alimentation riche en acides gras oméga-3 aiderait à réduire le taux de cholestérol et, par conséquent, le risque de maladie cardiaque.
ANTIHYPERGLYCÉMIANT À ADMINISTRATION ORALE Médicament présenté sous forme de comprimés pour le traitement du diabète de type 2. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les médicaments utilisés dans le traitement du diabète, consulter le guide du consommateur (en anglais).
AUTOSURVEILLANCE DE LA GLYCÉMIE (ASG) Test sanguin réalisé par une personne atteinte de diabète au moyen d’un glucomètre, afin de déterminer la quantité de sucre dans son sang. L’ASG aide les personnes atteintes de diabète et les professionnels de la santé à prendre des décisions au sujet des médicaments, de l’alimentation et de l’exercice physique nécessaires pour atteindre un bon équilibre glycémique.
ANTÉCÉDENTS RELATIFS À LA FONCTION SEXUELLE Les hommes peuvent présenter des difficultés érectiles ou éjaculatoires, tandis que les femmes peuvent éprouver des problèmes d’excitation sexuelle ou de lubrification vaginale. Les complications sexuelles sont fréquentes chez les personnes diabétiques.
ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL (AVC) Interruption soudaine de l’apport sanguin au cerveau. Selon sa gravité et la région du cerveau touchée, l’accident vasculaire cérébral peut causer une paralysie, de la faiblesse ainsi que des problèmes de la vision et de la parole. Les personnes atteintes de diabète sont particulièrement exposées aux accidents vasculaires cérébraux.
ANALYSE D’URINE Analyse permettant de mesurer le taux de certaines substances, comme le glucose et les corps cétoniques, dans l’urine.
CELLULE ALPHA Cellule trouvée dans les îlots de Langerhans du pancréas. Elle est responsable de la production de glucagon, une hormone qui provoque l’augmentation de la glycémie.
CALCIUM Minéral nécessaire au maintien d’une bonne santé. Il entre dans la composition de la structure des os et des dents, et aide les muscles à travailler. Les produits laitiers, les légumes vert foncé, les boissons de soja enrichies ainsi que le saumon et les sardines mis en conserve avec leurs arêtes sont des sources de calcium.
CALORIE Mesure de l’énergie. Les glucides, les protéines, l’alcool et les matières grasses sont des sources alimentaires de calories.
CAPILLAIRE Vaisseaux sanguins du plus petit calibre trouvé dans l’organisme. La paroi des capillaires est si mince que l’oxygène et le glucose peuvent la traverser et pénétrer dans les cellules. Les déchets, comme le dioxyde de carbone, sont envoyés dans la circulation sanguine par les capillaires afin d’être transportés et éliminés.
CALCUL DES GLUCIDES Méthode de planification des repas conçue pour les diabétiques et fondée sur le nombre de grammes de glucides des aliments.
CARDIOLOGUE Médecin spécialisé dans l’étude, le diagnostic et le traitement des maladies du cœur.
CATARACTE Opacité graduelle du cristallin causant une vision trouble. Les cataractes ont tendance à survenir chez les personnes de plus de 50 ans, mais peuvent apparaître à un plus jeune âge. Elles évoluent plus rapidement chez les diabétiques. Si elles ne sont pas traitées, les cataractes peuvent causer la cécité.
CHOLESTÉROL Type de matière grasse qui est créé naturellement par l’organisme humain et qui se trouve également dans les graisses animales. Un taux anormal de cholestérol constitue un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Voir CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE HAUTE DENSITÉ, CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE BASSE DENSITÉ, CHOLESTÉROL TOTAL, RAPPORT CHOLESTÉROL TOTAL/CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE HAUTE DENSITÉ et TRIGLYCÉRIDE.
CHRONIQUE Qui apparaît graduellement, évolue lentement et dure longtemps. Par exemple, le diabète est une maladie chronique, c’est-à-dire qu’il évolue très progressivement sur de nombreuses années et dure toute la vie.
COMA État caractérisé par une perte de conscience. Chez les personnes atteintes de diabète, il peut être causé par divers facteurs, y compris une hypoglycémie grave ou une acidocétose diabétique.
CRÉATININE Composé présent dans les muscles et le sang. Il est éliminé dans l’urine.
CYCLAMATE Édulcorant artificiel.
CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE HAUTE DENSITÉ (C-HDL) Forme de cholestérol sous laquelle le cholestérol et d’autres lipides sont transportés dans l’organisme. On le qualifie parfois de « bon » cholestérol, car il peut réduire le risque de maladie cardiovasculaire lorsqu’il est présent en grande quantité. Voir CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE BASSE DENSITÉ et TRIGLYCÉRIDE.
CELLULE BÊTA Cellule produisant de l’insuline trouvée dans les îlots de Langerhans du pancréas.
CORPS CÉTONIQUES Substances produites lors de la décomposition des matières grasses en vue d’en tirer de l’énergie. Normalement, l’organisme élimine l’excédent de corps cétoniques dans l’urine. Cependant, si leur taux devient trop élevé, ils s’accumulent dans l’organisme, ce qui peut mener à une acidocétose, au coma et même à la mort. Voir ACIDOCÉTOSE et ŒDÈME CÉRÉBRAL.
CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE BASSE DENSITÉ (C-LDL) Les lipoprotéines de basse densité sont des particules qui transportent le cholestérol (C-LDL) dans le sang et l’organisme afin qu’il soit utilisé par les cellules. Le cholestérol en question est qualifié de « mauvais » cholestérol parce que le risque de maladie cardiovasculaire est plus élevé lorsqu’il est présent en grande quantité. Étant donné que la majorité des diabétiques présentent un risque élevé de maladie cardiaque, il est très important qu’ils atteignent les taux cibles de C LDL recommandés (2,0 mmol/L ou moins dans la plupart des cas). Pour y arriver, il leur faut habituellement suivre un traitement.
COMPLICATION MACROVASCULAIRE Maladie des gros vaisseaux sanguins qui peut survenir chez une personne atteinte de diabète depuis longtemps. Les complications macrovasculaires courantes comprennent les maladies du cœur (comme la crise cardiaque), du cerveau (comme l’accident vasculaire cérébral [AVC]) et des vaisseaux sanguins qui alimentent les membres (comme les jambes). Voir MALADIE CARDIOVASCULAIRE.
COMPLICATION MICROVASCULAIRE Maladie des petits vaisseaux sanguins qui peut survenir chez une personne atteinte de diabète depuis longtemps. Les complications microvasculaires les plus courantes comprennent des maladies oculaires (rétinopathie diabétique) et rénales (néphropathie diabétique) ainsi que des lésions aux nerfs des mains et des pieds (neuropathie diabétique).
CONSULTATION PRÉCONCEPTIONNELLE Discussion d’une femme avec un professionnel de la santé avant une grossesse. Les femmes diabétiques devraient rencontrer leur médecin dans le cadre d’une consultation préconceptionnelle afin de connaître les effets du diabète sur leur santé et celle de leur enfant, et quelle méthode contraceptive employer jusqu’à ce qu’elles soient en mesure de normaliser leur glycémie. Il est également recommandé aux femmes qui ont été atteintes de diabète gestationnel de prévoir une consultation avant leurs grossesses subséquentes.
CHOLESTÉROL TOTAL Mesure combinée de tous les types de cholestérol dans le sang.
CHIRURGIE BARIATRIQUE Intervention chirurgicale pratiquée pour lutter contre l’obésité. Elle est habituellement réservée aux personnes extrêmement obèses.
DIABÈTE GESTATIONNEL (également appelé DIABÈTE DE GROSSESSE) Diabète qui est diagnostiqué ou qui apparaît durant la grossesse. De 2 à 4 % des femmes enceintes en sont atteintes. En général, la glycémie redevient normale après l’accouchement. Tant la mère que l’enfant risquent toutefois de souffrir de diabète de type 2 plus tard.
DIABÈTE JUVÉNILE Ancienne appellation du diabète de type 1. Elle n’est plus utilisée, car ce type de diabète est également diagnostiqué chez l’adulte.
DIABÈTE DE L’ADULTE Ancienne appellation du diabète de type 2. Bien que ce type de diabète apparaisse généralement chez les personnes âgées de plus de 40 ans, ce terme n’est plus employé, car la maladie est diagnostiquée de plus en plus souvent chez les jeunes adultes, les adolescents et les enfants.
DURILLON Épaississement généralement indolore de la peau des pieds ou des mains causé par une pression ou un frottement. Les personnes atteintes de diabète et présentant des durillons doivent être prises en charge par un podiatre ou par un professionnel de la santé. Voir PODIATRE et PODOLOGUE.
DÉBRIDEMENT Nettoyage d’une plaie et retrait du tissu mort, endommagé ou infecté qui s’y trouve afin d’en favoriser la guérison. Voir ULCÈRE, AMPUTATION et NEUROPATHIE DIABÉTIQUE.
DÉSHYDRATATION Perte d’une trop grande quantité d’eau dans les tissus de l’organisme. Elle peut se produire lorsque la quantité de glucose dans le sang est trop élevée pendant une longue période. Elle peut aussi être le résultat d’une consommation insuffisante d’eau, d’une transpiration abondante, de vomissements ou de diarrhée. Les symptômes comprennent une grande soif, de l’irritabilité, de la confusion, des nausées, de la fatigue et une rougeur ou sécheresse de la peau.
DIABÈTE DE TYPE 2 Maladie qui survient lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline pour répondre aux besoins de l’organisme ou que l’organisme est incapable de réagir normalement aux effets de l’insuline (insulinorésistance). Le diabète de type 2 apparaît généralement à l’âge mûr, bien qu’il puisse survenir avant. Environ 90 % des diabétiques sont atteints du type 2 de la maladie. Il n’existe aucun moyen de guérir cette maladie. Elle est traitée par une alimentation équilibrée, de l’activité physique et, généralement, des comprimés (antihyperglycémiants à administration orale) ou de l’insuline. Elle a déjà été appelée « diabète non insulinodépendant » et « diabète de l’adulte ».
DIABÈTE DE TYPE 1 Maladie auto-immune qui survient lorsque le pancréas ne produit plus d’insuline ou n’en produit que très peu. Le diabète de type 1 apparaît généralement durant l’enfance ou l’adolescence. Environ 10 % des diabétiques sont atteints du type 1 de la maladie. Il n’existe aucun moyen de guérir cette maladie. Elle est traitée par des injections d’insuline tout au long de la vie, une alimentation équilibrée et de l’activité physique. Elle a déjà été appelée « diabète insulinodépendant » ou « diabète juvénile ».
DÉCHARGE Déplacement du poids pour ménager les parties sensibles ou blessées d’un pied à l’aide d’orthèses, de chaussures spécialisées ou de plâtres. Cette intervention peut être nécessaire chez les personnes atteintes de diabète afin de prévenir les ulcères du pied ou les aider à guérir.
DIABÈTE NON INSULINODÉPENDANT Ancienne appellation du diabète de type 2. Ce terme n’est plus employé, car bon nombre de personnes atteintes de diabète de type 2 doivent également prendre de l’insuline.
DIABÈTE DE LA MATURITÉ CHEZ UN SUJET JEUNE (acronyme anglais : MODY) Une des formes héréditaires rares de diabète, causée par un trouble de la sécrétion de l’insuline par le pancréas. Il existe plusieurs types de diabète de la maturité chez un sujet jeune, et leur gravité varie. Dans la plupart des cas, la maladie se présente comme une forme légère de diabète de type 1, mais est accompagnée d’une certaine production d’insuline et d’une sensibilité normale à l’insuline. Il ne s’agit pas d’un diabète de type 2 survenant chez un sujet jeune.
DIABÈTE LADA (LATENT AUTOIMMUNE DIABETES IN ADULTS) Forme rare de diabète au cours de laquelle le système immunitaire de l’organisme attaque et détruit les cellules pancréatiques qui produisent l’insuline. En ce sens, le diabète LADA est comparable au diabète de type 1, mais comme il survient chez les adultes, il est souvent confondu avec le diabète de type 2. Voir MALADIE AUTO-IMMUNE.
DIABÈTE INSULINODÉPENDANT Ancienne appellation du diabète de type 1. Ce terme n’est plus employé, car bon nombre de personnes atteintes de diabète de type 2 ou de diabète gestationnel doivent également prendre de l’insuline.
DEXTROSE Autre nom pour le glucose (sucre). Les comprimés de dextrose/glucose sont souvent utilisés pour traiter l’hypoglycémie légère ou modérée.
DISPOSITIF DE PRÉLÈVEMENT Voir LANCETTE.
DYSFONCTION ÉRECTILE Incapacité à obtenir ou à maintenir une érection. Le diabète est une cause courante de dysfonction érectile.
DYSLIPIDÉMIE Taux anormal de lipides dans le sang.
DIÉTÉTISTE Professionnel de la santé qui renseigne et conseille les gens au sujet de la nature des aliments et de la quantité de ces aliments qu’ils doivent consommer pour maintenir une bonne santé ou prendre en charge une maladie.
DIALYSE Voir HÉMODIALYSE.
DIABÈTE (également appelé DIABÈTE SUCRÉ) d’utiliser correctement l’insuline qu’il produit. Elle provoque une augmentation de la glycémie, ce qui peut endommager les organes, les vaisseaux sanguins et les nerfs. Voir DIABÈTE GESTATIONNEL, DIABÈTE DE TYPE 1 et DIABÈTE DE TYPE 2.
EXERCICE CONTRE RÉSISTANCE Exercice, comme la musculation, qui augmente la force et la masse musculaires, et qui mène à une accélération du métabolisme et à une réduction de l’insulinorésistance. Les exercices contre résistance sont recommandés à tous les diabétiques.
EXERCICE AÉROBIQUE Toute activité physique qui accélère le rythme cardiaque. Elle renforce le cœur et les poumons, accélère le métabolisme, tonifie les muscles, abaisse la tension artérielle et contribue à la perte de poids. Elle aide également à équilibrer la glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 2.
ENDOCRINOLOGUE Médecin spécialisé dans les maladies endocriniennes.
FER Minéral important pour la santé. Le fer aide l’organisme à produire des globules rouges et à transporter l’oxygène dans tout l’organisme. On le trouve dans des aliments tels que les œufs, le poisson et les fruits de mer, les produits céréaliers enrichis, les légumineuses, les viandes, la volaille, les asperges, les épinards et les raisins secs.
FRUCTOSE Sucre simple entrant dans la composition de nombreux aliments comme le miel, les fruits et certains légumes racines.
FIBRE Partie des aliments qui ne peut être digérée ni transformée en énergie. Une alimentation riche en fibres peut aider à prévenir certaines maladies courantes. Les aliments qui en contiennent beaucoup comprennent les pains et les céréales à grains entiers, les fruits et les légumes, les légumineuses et les noix.
GLYCÉMIE Taux de glucose dans le sang. Au Canada, la glycémie est mesurée en millimole de glucose par litre de sang (mmol/L). Avant les repas, la plage des valeurs normales s’étend de 4,0 à 6,0 mmol/L; 2 heures après avoir mangé, les valeurs normales se situent entre 5,0 et 8,0 mmol/L.
GLUCOMÈTRE Appareil portatif conçu pour mesurer le taux de glucose dans le sang, ou glycémie. Une petite goutte de sang (généralement prélevée au bout du doigt) est absorbée par une bandelette réactive, qui est insérée dans l’appareil. Le glucomètre affiche la glycémie. Il permet aux personnes atteintes de diabète de jouer un rôle actif dans la surveillance et la prise en charge de leur glycémie.
GREFFE DE PANCRÉAS Intervention chirurgicale au cours de laquelle le pancréas endommagé (par le diabète, par exemple) d’une personne est remplacé par celui d’un donneur.
GRAS MONO-INSATURÉS « Bons » gras qui entrent dans la composition des noix, des avocats et de l’huile de canola, de pépins de raisin ou d’olive.
GREFFE D’ÎLOTS DE LANGERHANS Prélèvement de cellules bêta (cellules qui produisent l’insuline) des îlots de Langerhans du pancréas d’un donneur et transplantation de ces cellules dans le pancréas d’une personne atteinte de diabète de type 1. Au Canada, plusieurs centres offrent la greffe d’îlots de Langerhans à des types précis de personnes atteintes de diabète de type 1. Bien que les résultats initiaux aient été encourageants, l’intervention en est encore au stade expérimental et les patients doivent prendre des médicaments pendant toute leur vie pour éviter le rejet de la greffe.
GRAS INSATURÉS « Bons » gras présents dans les aliments, comme les avocats, les noix, les fèves de soja et les huiles de canola et d’olive. Le remplacement des gras saturés par des gras insaturés aide à réduire les taux de cholestérol total et de C-LDL (« mauvais cholestérol »).
GLYCÉMIE À JEUN ANORMALE Voir PRÉDIABÈTE.
GRAS TRANS Un des quatre types de gras présents dans les aliments. De petites quantités de gras trans se trouvent naturellement dans certains aliments, mais la majorité des gras trans sont des ingrédients ajoutés aux aliments prêts-à-manger ou prêts-à-servir, aux collations préemballées, aux produits de boulangerie-pâtisserie et aux plats servis dans les restaurants. Les gras trans haussent le taux de C-LDL (« mauvais cholestérol ») et réduisent le taux de C-HDL (« bon cholestérol »), ce qui augmente le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC). Tout le monde doit limiter la quantité de gras trans qu’il consomme. Voir GRAS SATURÉS, GRAS MONO-INSATURÉS et GRAS POLYINSATURÉS.
GRAS SATURÉS « Mauvais » gras présents dans certains aliments comme le beurre, le lard, l’huile de noix de coco, les produits laitiers (particulièrement la crème et le fromage) ainsi que la viande. Une alimentation riche en gras saturés augmente le risque de maladie cardiovasculaire.
GASTROPARÉSIE Maladie nerveuse qui touche l’estomac et les intestins en ralentissant leur vidange. Le diabète est une cause importante de gastroparésie. Voir NEUROPATHIE AUTONOME.
GLYCOSURIE Présence d’un taux élevé de glucose dans l’urine, qui peut être le signe d’une glycémie anormalement élevée.
GLYCOGÈNE Forme principale sous laquelle les glucides sont entreposés dans le foie et les muscles. Il peut être facilement transformé en glucose lorsque l’organisme a besoin d’énergie.
GLYCÉMIE Taux de glucose dans le sang. Voir HYPOGLYCÉMIE, HYPERGLYCÉMIE et NORMOGLYCÉMIE.
GEL DE GLUCOSE Glucose offert sous forme de gel, qui peut être consommé pour traiter l’hypoglycémie.
GLUCOSE Forme simple de sucre qui joue le rôle de carburant pour l’organisme. Il est produit au cours du processus de digestion des glucides et acheminé aux cellules du corps par la voie sanguine.
GLUCAGON Hormone produite par le pancréas, qui entraîne une élévation de la glycémie et exerce donc l’effet contraire de l’insuline. Le glucagon peut aussi être administré sous forme d’injection pour traiter l’hypoglycémie grave.
GLAUCOME Maladie oculaire provoquant une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil, d’où des lésions au nerf optique et une perte graduelle de la vue. Les personnes atteintes de diabète présentent un risque élevé de glaucome.
GLANDE Organe ou groupe de cellules spécialisés dans la production et la sécrétion de liquides nécessaires à l’organisme. Il existe deux grands types de glandes : exocrines, qui sécrètent des liquides dans des canaux excréteurs, et endocrines, qui libèrent des hormones directement dans la circulation sanguine. Le pancréas est une glande endocrine qui produit et sécrète l’insuline, une hormone.
GINGIVITE Inflammation (enflure) des gencives provoquant des saignements. Les personnes atteintes de diabète présentent un risque élevé de gingivite.
GRAS POLYINSATURÉS « Bons » gras provenant de produits céréaliers, de poissons (comme le hareng, le saumon, le maquereau et le flétan), de fruits de mer, de fèves de soja et d’huile de poisson.
GANGRÈNE Mort ou décomposition de tissus de l’organisme, habituellement causées par un arrêt de l’alimentation sanguine dans la région touchée. Elle peut être suivie d’une infection bactérienne. Voir NEUROPATHIE DIABÉTIQUE et AMPUTATION.
GLUCIDE Une des principales sources de calories. Les aliments suivants contiennent des glucides : sucres naturels contenus dans le miel, les fruits, les légumes et le lait; sucres raffinés comme le sucre blanc et celui entrant dans la composition des bonbons, des confitures et des boissons gazeuses; amidon provenant des grains, du riz, des patates, du maïs et des légumineuses. Toutes les formes de glucides sont dégradées en glucose au cours du processus de digestion.
HYPERLIPOPROTÉINÉMIE Taux anormalement élevé de certains lipides et d’autres substances adipeuses dans le sang.
HYPOGLYCÉMIE NOCTURNE Baisse excessive de la glycémie survenant la nuit, généralement durant le sommeil. Les symptômes de l’hypoglycémie nocturne comprennent la faiblesse de la glycémie avant le déjeuner, des cauchemars ou des convulsions pendant la nuit et, le matin, des troubles de la pensée, de la lenteur ou des céphalées.
HYPOTHYROÏDIE Maladie au cours de laquelle la production d’hormone thyroïdienne est réduite. Les symptômes de l’hypothyroïdie comprennent un ralentissement du métabolisme, une tendance à prendre du poids et la fatigue. Voir MALADIE THYROÏDIENNE AUTO-IMMUNE.
HYPOGLYCÉMIE Taux anormalement bas de glucose sanguin. Les symptômes que l’hypoglycémie provoque varient en fonction de son ampleur, et peuvent comprendre la transpiration, les tremblements, la faim, les étourdissements, les sautes d’humeur, la confusion, les maux de tête, la vision trouble et les nausées.
HYPERTENSION Pression artérielle élevée.
HYPERGLYCÉMIE Taux anormalement élevé de glucose dans le sang. Les symptômes que l’hyperglycémie provoque varient en fonction de son ampleur, et peuvent comprendre la soif, le besoin fréquent d’uriner, la vision trouble et la fatigue.
HYPERCHOLESTÉROLÉMIE Taux anormalement élevé de cholestérol dans le sang.
HORMONE Substance chimique produite dans une partie du corps, libérée dans le sang et acheminée vers des organes ou tissus dont elle modifie la structure ou la fonction. Par exemple, l’insuline est une hormone produite dans le pancréas qui voyage partout dans le corps et influe sur la capacité des cellules et des tissus à utiliser le glucose pour en tirer de l’énergie. D’autres hormones ont des effets sur la croissance et le développement, la reproduction et les caractéristiques sexuelles.
HÉMODIALYSE Méthode de filtration du sang pour en retirer les déchets et les toxines. Ce processus est employé chez les personnes dont la fonction rénale est insuffisante. Voir NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE et INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE.
HÉMOGLOBINE GLYCOSYLÉE (HbA1c) Évaluation des mesures de la glycémie prises pendant 120 jours. Les personnes atteintes de diabète doivent obtenir une telle évaluation tous les 3 mois.
INSULINORÉSISTANCE État dans lequel les cellules et les tissus de l’organisme ne répondent pas de manière adéquate aux effets de l’insuline. C’est l’une des principales caractéristiques du diabète de type 2.
IMPUISSANCE Voir DYSFONCTION ÉRECTILE.
INTOLÉRANCE AU GLUCOSE Voir PRÉDIABÈTE.
INSULINE Hormone produite par les cellules bêta du pancréas, qui régularise la quantité de glucose dans le sang. L’insuline abaisse le taux de glucose dans le sang en favorisant sa pénétration dans les cellules de l’organisme, où il est utilisé comme carburant.
INSULINE HUMAINE Forme synthétique d’insuline créée au moyen de la technologie de l’ADN recombinant dans les années 1990. Pour obtenir de plus amples renseignements sur l’insuline, consultez le guide Insulin: Things You Should Know (en anglais seulement).
INDICE GLYCÉMIQUE Échelle servant à classer les aliments riches en glucides selon l’augmentation de la glycémie qu’ils entraînent.
INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE Phase finale d’une maladie du rein. Elle est traitée par hémodialyse ou transplantation rénale. Une maladie du rein découlant d’une mauvaise prise en charge du diabète (néphropathie diabétique) est la cause la plus fréquente d’insuffisance rénale terminale en Amérique du Nord.
INDICE DE MASSE CORPORELLE (IMC) Unité de mesure servant à décrire le rapport entre le poids et la taille chez les personnes âgées de 20 à 65 ans. On calcule l’IMC en divisant le poids d’une personne (en kilogrammes) par sa taille au carré (donc, en kg/m2). On s’en sert pour classer les personnes dans les catégories de poids insuffisant, poids normal, surpoids et obésité.
INFARCTUS DU MYOCARDE (IM) Crise cardiaque.
ISCHÉMIE Apport insuffisant en sang aux tissus et aux organes. L’ischémie survient lorsque les vaisseaux sanguins sont bloqués ou que leur diamètre est réduit.
LIPIDE Source la plus concentrée d’énergie dans l’alimentation. Bien que les lipides constituent une partie importante d’une alimentation saine, le fait d’en consommer trop, particulièrement les gras saturés, peut augmenter le risque d’obésité, de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral (AVC). Voir GRAS SATURÉS, GRAS INSATURÉS, GRAS POLYINSATURÉS et GRAS TRANS.
LUNE DE MIEL Période qui suit le diagnostic du diabète de type 1 pendant laquelle la dose d’insuline peut devoir être réduite en raison d’une sécrétion résiduelle ou rétablie d’insuline par le pancréas. Elle peut durer des semaines, des mois ou des années.
LIPODYSTROPHIE INSULINIQUE Perte de tissus adipeux causée par des injections répétées d’insuline au même endroit.
LANCETTE Lame fine et pointue ou aiguille utilisée pour percer la peau afin de prélever une goutte de sang pour mesurer la glycémie. Voir AUTOPRISE EN CHARGE DE LA GLYCÉMIE et GLUCOMÈTRE.
LÉGUMINEUSE Graine ou cosse comestibles comme les fèves, les lentilles, les poids et les arachides.
LIPIDE Matière grasse produite naturellement par les humains et les animaux, ou ajoutée à certains aliments. Un taux anormal de certains lipides, comme le cholestérol, les triglycérides et les acides gras trans, représente un facteur de risque de maladie cardiovasculaire. Voir CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE HAUTE DENSITÉ, CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE BASSE DENSITÉ et TRIGLYCÉRIDE.
MALADIE VASCULAIRE Maladie des vaisseaux sanguins.
MÉDICAMENT À ADMINISTRATION ORALE Médicament pris par la bouche. Voir ANTIHYPERGLYCÉMIANT À ADMINISTRATION ORALE.
MULTI-INJECTIONS QUOTIDIENNES (MIQ) Dans le cadre d’un programme de prise en charge intensive du diabète, injections multiples d’insuline tous les jours, y compris d’insuline à action rapide avant les repas et d’insuline à longue durée d’action.
MONOFILAMENT Fil synthétique utilisé pour évaluer les dommages aux nerfs du pied. Lors de ce test, un professionnel de la santé touche doucement la plante du pied du patient avec le monofilament et demande à la personne de lui dire lorsqu’il ressent le toucher. Les diabétiques doivent subir un test par monofilament au moins une fois par année.
mmol/L Abréviation de millimoles par litre. Au Canada, la glycémie est exprimée en mmol/L. Pour convertir ce taux en mg/dL (l’unité employée aux États-Unis), il faut multiplier le nombre par 18.
mg/dL Abréviation de milligrammes par décilitre. Aux États-Unis, la glycémie est exprimée en mg/dL. Pour convertir ce taux en mmol/L (l’unité employée au Canada), il faut diviser le nombre par 18.
MÉTABOLISME Ensemble des changements chimiques qui s’opèrent dans l’organisme pour générer de l’énergie et permettre aux tissus et aux cellules de croître, de fonctionner, d’utiliser les nutriments et d’éliminer les déchets.
MALADIE D’ADDISON Maladie auto-immune causée par un mauvais fonctionnement ou la défaillance des glandes surrénales (petites glandes situées au-dessus des reins). Ces glandes produisent un grand nombre d’hormones, y compris le cortisol, qui aident au fonctionnement du cœur ainsi qu’à la normalisation de la tension artérielle et de la glycémie. La maladie d’Addison survient parfois chez les personnes atteintes de diabète de type 1.
MALADIE AUTO-IMMUNE Maladie caractérisée par la destruction des tissus d’un organisme par ses propres anticorps. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune au cours de laquelle le système immunitaire de l’organisme détruit les cellules bêta du pancréas.
MALADIE THYROÏDIENNE AUTO-IMMUNE Maladie auto-immune au cours de laquelle le système immunitaire de l’organisme attaque les cellules thyroïdiennes, affaiblissant ainsi le fonctionnement de ces glandes ou le réduisant à néant. Étant donné que les maladies de la thyroïde surviennent plus fréquemment en présence de diabète, les diabétiques doivent passer régulièrement des examens visant à vérifier le bon fonctionnement de ces glandes. Voir HYPOTHYROÏDIE.
MALADIE CARDIOVASCULAIRE Terme général désignant toute maladie touchant le système cardiovasculaire. Les personnes atteintes de diabète présentent un risque élevé de maladie cardiovasculaire.
MALADIE CŒLIAQUE Maladie auto-immune caractérisée par une sensibilité au gluten, une protéine du blé, de l’orge et du seigle. Les personnes qui en sont atteintes doivent cesser de consommer les aliments qui contiennent du gluten. Il est possible qu’une personne soit atteinte à la fois de la maladie cœliaque et de diabète de type 1.
MALADIE CONCOMITANTE Maladie qui est présente au même moment qu’une autre. Par exemple, les diabétiques sont souvent atteints d’hypertension, qui est alors qualifiée de maladie concomitante.
MESURE DE LA CLAIRANCE DE LA CRÉATININE Analyse d’urine servant à vérifier si les reins fonctionnent bien. Les personnes atteintes de diabète doivent obtenir une mesure ou une estimation de la clairance de la créatinine tous les 6 à 12 mois.
Maladie rénale causée par le diabète. Voir INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE et HÉMODIALYSE. Lésions aux nerfs, généralement des mains et des pieds, causées par le diabète. Voir AMPUTATION, MONOFILAMENT, NEUROPATHIE et ULCÈRE.
MALADIE ENDOCRINIENNE Maladie du système endocrinien. Le diabète est une maladie endocrinienne, car il met en cause le pancréas, une glande qui produit l’insuline (une hormone).
MACROSOMIE Grosseur anormale. « Macrosomie fœtale » est un terme parfois employé pour décrire les nouveau-nés de femmes diabétiques.
MALTITOL Alcool glucidique utilisé comme édulcorant de substitution.
MANNITOL Alcool glucidique utilisé comme édulcorant de substitution.
NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE Maladie rénale causée par le diabète. Voir INSUFFISANCE RÉNALE TERMINALE et HÉMODIALYSE.
NON-RECONNAISSANCE DE L’HYPOGLYCÉMIE État d’une personne qui ne ressent pas ou ne reconnaît pas les symptômes associés à un faible taux de glucose sanguin. Les personnes qui connaissent souvent des épisodes d’hypoglycémie sans en ressentir les manifestations sont plus exposées à l’hypoglycémie grave.
NÉPHROLOGUE Médecin spécialisé dans l’étude et le traitement des maladies du rein.
NÉPHROPATHIE Maladie du rein. Voir NÉPHROPATHIE DIABÉTIQUE.
NEUROPATHIE Maladie des nerfs périphériques qui cause généralement des engourdissements, une faiblesse ou une douleur dans les mains et les pieds. Voir NEUROPATHIE DIABÉTIQUE.
NORMOGLYCÉMIE Taux normal de glucose sanguin.
NEUROPATHIE AUTONOME Maladie du système nerveux qui touche majoritairement les organes internes, comme les muscles de la vessie, l’appareil cardiovasculaire, l’appareil digestif et les organes génitaux. Elle est couramment observée chez les personnes atteintes de diabète de type 1 depuis longtemps ou chez celles présentant un diabète de type 2. Voir GASTROPARÉSIE et DYSFONCTION ÉRECTILE.
ORTHÈSE Prothèse moulée à insérer dans une chaussure pour améliorer la posture et la démarche d’une personne.
OIGNON Bosse se formant sur la première articulation du gros orteil en raison d’une enflure sous la peau causée par une irritation prolongée et la pression d’une chaussure mal ajustée. Les personnes atteintes de diabète et présentant des oignons doivent être prises en charge par un podiatre. Voir PODIATRE et PODOLOGUE.
OBÉSITÉ ABDOMINALE Taux élevé de matières grasses autour de l’abdomen et de la taille. Les personnes qui en sont atteintes sont plus exposées aux maladies comme le diabète et l’athérosclérose (durcissement des artères), qui peuvent entraîner une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral (AVC).
OPTOMÉTRISTE Professionnel de la santé qui examine les yeux pour détecter les problèmes et certaines maladies oculaires, et les traiter en prescrivant des lunettes ou d’autres aides visuelles. Les optométristes ne sont pas des médecins. Voir OPHTALMOLOGISTE.
OCCURRENCE FAMILIALE Survenue fréquente d’une maladie au sein d’une même famille. Les études menées auprès de familles et de jumeaux ont montré que le diabète de type 2 est plus susceptible de toucher plusieurs membres d’une même famille que le diabète de type 1.
OBÉSITÉ Augmentation anormale du nombre de cellules adipeuses. L’obésité est souvent accompagnée d’autres problèmes de santé et est un important facteur de risque de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire.
OPHTALMOLOGISTE Médecin spécialisé dans l’étude et le traitement des maladies oculaires. Voir OPTOMÉTRISTE.
POMPE À INSULINE Dispositif portatif alimenté par une pile, qui permet d’injecter une quantité donnée d’insuline au moyen d’une petite aiguille insérée sous la peau. Il peut être programmé de manière à libérer de l’insuline de façon constante durant la journée ou pour fournir un supplément d’insuline au besoin. On parle également de « perfusion automatique continue d’insuline (PACI) ».
POSTPRANDIAL Qui vient après les repas.
PRÉPRANDIAL Qui vient avant les repas.
PRÉDIABÈTE Maladie au cours de laquelle la glycémie se situe au-dessus de la normale, mais n’est pas suffisamment élevée pour être considérée comme un cas de diabète. Le prédiabète ne se manifeste par aucun symptôme et ne peut être diagnostiqué que par une analyse de sang. Il est également appelé « intolérance au glucose » et « glycémie à jeun anormale ». Les personnes atteintes de prédiabète présentent un risque élevé de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire, et devraient prendre des mesures pour le réduire. Voir ÉPREUVE D’HYPERGLYCÉMIE PROVOQUÉE PAR VOIE ORALE (HGPO). Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le document Le prédiabète.
POLYKYSTOSE OVARIENNE Maladie caractérisée par l’obésité, des problèmes menstruels, des ovaires de taille anormalement grande et une insulinorésistance. Elle est l’une des principales causes d’infertilité. Les femmes atteintes de polykystose ovarienne présentent un risque élevé de diabète de type 2.
PODIATRE Professionnel de la santé qui étudie, diagnostique et traite les maladies du pied.
PRESSION ARTÉRIELLE Pression que le sang exerce sur la paroi des artères. Elle est exprimée à l’aide de deux chiffres : le premier indique la pression systolique, c’est-à-dire celle causée par le cœur lorsqu’il pousse le sang dans les artères. Le second est la pression diastolique, celle mesurée entre deux pulsations cardiaques, quand le cœur se remplit de sang. L’hypertension artérielle (« haute pression ») est un facteur de risque important de maladie cardiovasculaire, de néphropathie diabétique et de rétinopathie diabétique. Pour réduire le risque de ces complications, les personnes atteintes de diabète doivent avoir une pression artérielle de 130/80 mmHg ou moins.
PEPTIDE C Protéine sécrétée par les cellules bêta du pancréas. La mesure du taux de peptide C indique si les cellules bêta fonctionnent bien.
PODOLOGUE Professionnel de la santé qui étudie, diagnostique et traite les maladies du pied. Voir PODIATRE.
PERFUSION AUTOMATIQUE CONTINUE D’INSULINE (PACI) Voir POMPE À PERFUSION D’INSULINE.
PHYTOSTÉROL Substance qui joue le même rôle dans la production des cellules végétales que le cholestérol chez les humains. On trouve les phytostérols en petite quantité dans les huiles végétales. Ils ont également la propriété d’abaisser le taux de cholestérol.
PRISE EN CHARGE INTENSIVE Programme de traitement contre le diabète. La prise en charge intensive a pour objectif de reproduire la fonction normale du pancréas. Pour ce faire, elle prévoit l’administration de plusieurs doses d’insuline tout au long de la journée au moyen d’injections ou d’une pompe à insuline.
PANCRÉAS Organe de l’appareil digestif, qui produit plusieurs hormones importantes, y compris l’insuline et le glucagon. Il fabrique également le suc pancréatique qui contient des enzymes facilitant la digestion.
PÉDIATRE Médecin spécialisé dans le traitement des enfants.
PHARMACIEN Professionnel de la santé possédant les qualifications exigées pour vendre des médicaments. Un pharmacien peut fournir des conseils sur l’insuline, les antihyperglycémiants à administration orale et autres médicaments, ainsi que sur les fournitures de prise en charge du diabète comme les glucomètres, les seringues et les lancettes.
PROTÉINE Source importante de calories provenant de l’alimentation. Les protéines se trouvent dans la viande, les œufs, le lait et certains légumes et amidons. Elles fournissent à l’organisme les matériaux lui permettant de fabriquer des tissus, des globules sanguins et des hormones.
RAPPORT ALBUMINE-CRÉATININE Analyse d’urine servant à évaluer le fonctionnement des reins. Les diabétiques sont plus exposés à une maladie rénale appelée « néphropathie diabétique »; ce test permet de la déceler dès ses premiers stades.
RAPPORT CHOLESTÉROL TOTAL/CHOLESTÉROL DES LIPOPROTÉINES DE HAUTE DENSITÉ (CT/C-HDL) Proportion de C-HDL par rapport au cholestérol total. Le rapport CT/C-HDL recommandé chez la plupart des diabétiques est inférieur à 4,0.
RÉTINOPATHIE PROLIFÉRATIVE Voir RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE.
RÉCEPTEURS INSULINIQUES Zones situées sur la paroi extérieure de la cellule grâce auxquelles l’insuline peut se fixer à la cellule. Lorsqu’il y a liaison entre les cellules et l’insuline, la cellule est en mesure de capter le glucose présent dans le sang et de l’utiliser pour produire de l’énergie.
RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE Maladie au cours de laquelle les petits vaisseaux sanguins (capillaires) situés à l’arrière de l’œil (rétine) causent des hémorragies ou forment de nouveaux vaisseaux. Elle survient généralement chez les personnes atteintes de diabète depuis longtemps. Il est donc important que les diabétiques subissent un examen de la vue régulièrement dans le cadre de la prise en charge du diabète.
SODIUM Composante essentielle du sel. Une alimentation riche en sodium peut causer de l’hypertension. Il est recommandé aux personnes atteintes de diabète ou d’hypertension de limiter la quantité de sel consommé.
SACCHARINE Substance très sucrée employée comme substitut du sucre. Les femmes enceintes ne doivent pas consommer de saccharine.
SYNDROME MÉTABOLIQUE Combinaison de problèmes médicaux qui augmentent le risque de maladie cardiaque et de diabète. Les personnes atteintes du syndrome métabolique (également appelé « syndrome X ») présentent certaines des affections suivantes, voire toutes : hyperglycémie, hypertension, obésité abdominale, faible taux de C-HDL (« bon cholestérol »), taux élevé de triglycérides et insulinorésistance. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le document Metabolic Syndrome (en anglais).
STYLO INJECTEUR D’INSULINE Dispositif d’injection de la taille d’un stylo qui comprend une aiguille et une fiole d’insuline. Le stylo injecteur peut être utilisé au lieu des seringues pour administrer l’insuline.
SYNDROME X Voir SYNDROME MÉTABOLIQUE.
SYSTÈME ENDOCRINIEN Système de glandes qui produisent des hormones.
SUCRE Forme simple de glucide qui fournit des calories et augmente la glycémie.
SUCRALOSE Édulcorant artificiel. Contrairement à l’aspartame, le sucralose ne se décompose pas sous l’effet de la chaleur. Il peut donc être utilisé pour la cuisson.
SORBITOL Alcool glucidique utilisé comme édulcorant de substitution.
SYSTÈME DE MESURE EN CONTINU DE LA GLYCÉMIE Glucomètre possédant un capteur inséré sous la peau. Il mesure la glycémie automatiquement à intervalles prédéterminés.
SYNDROME DU CANAL CARPIEN Trouble au cours duquel le nerf médian (un des trois nerfs principaux de l’avant-bras) est comprimé à la hauteur du poignet. Les symptômes comprennent des picotements, des engourdissements, de la douleur et une faiblesse dans diverses parties de la main. Les diabétiques sont particulièrement exposés au syndrome du canal carpien.
TRAITEMENT ANTIPLAQUETTAIRE Traitement au moyen de médicaments qui réduisent la formation de plaquettes (la composante du sang responsable de la formation des caillots visant à ralentir les saignements) dans le but de prévenir ou de diminuer les effets des maladies cardiaques ou des accidents vasculaires cérébraux (AVC).
TAUX DE MORBIDITÉ Nombre de cas d’une maladie donnée dénombrés au cours d’une année. Le taux de morbidité est souvent exprimé en « x cas par tranche de 1000 personnes ».
TRAVAILLEUR SOCIAL Professionnel de la santé qui s’occupe de personnes présentant des problèmes sociaux ou émotionnels. Les travailleurs sociaux font souvent partie de l’équipe de soins des personnes diabétiques.
TRIGLYCÉRIDE Principale composante de l’huile végétale et des graisses animales. Chez l’humain, un taux élevé de triglycérides augmente le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.
TOUR DE TAILLE Mesure de la circonférence de la taille, prise autour de l’abdomen, juste au-dessus des hanches. Chez les hommes, un tour de taille de 102 cm (40 pouces) ou plus et de 88 cm (35 pouces) ou plus chez les femmes est associé à une augmentation des risques pour la santé.
TAUX DE MORTALITÉ Nombre de personnes qui meurent des suites d’une maladie donnée mis en relation avec le nombre total de personnes formant une population. Le taux de mortalité est habituellement exprimé en nombre de décès par tranche de 1000, de 10 000 ou de 100 000 personnes.
TRAITEMENT AU LASER Traitement de la rétinopathie diabétique qui met en jeu une source de radiation concentrée ciblant les régions endommagées de la rétine.
ULCÈRE Rupture de la peau ou lésion profonde. Chez les personnes atteintes de diabète, les petites éraflures aux pieds ou aux jambes, les coupures qui guérissent lentement et les irritations causées par des chaussures mal ajustées peuvent évoluer en ulcères. Ceux-ci peuvent s’infecter et mener à de graves problèmes comme la gangrène et l’amputation. Voir NEUROPATHIE DIABÉTIQUE.
VITAMINE A Vitamine essentielle à la croissance des os. Elle permet également de maintenir une peau saine et de mieux voir dans l’obscurité. La vitamine A peut être obtenue en consommant des produits laitiers enrichis, des œufs, des poissons et des fruits de mer, du foie, des légumes-feuilles ainsi que des fruits et des légumes oranges.
VITAMINE C Vitamine permettant l’absorption du fer et la cicatrisation des plaies. Elle possède également des propriétés antioxydantes. Les meilleures sources de vitamine C sont les fruits et les légumes.
XYLITOL Édulcorant provenant de plantes et employé comme substitut du sucre. On le qualifie d’« édulcorant nutritif », car il fournit quelques calories comme le sucre.
ÉDUCATEUR AGRÉÉ EN DIABÉTOLOGIE Professionnel de la santé formé pour enseigner aux personnes atteintes de diabète comment prendre leur maladie en charge. Voir ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ EN DIABÈTE.
ÉTUDE UKPDS (UNITED KINGDOM PROSPECTIVE DIABETES STUDY) Étude menée au Royaume-Uni pendant 20 ans auprès de plus de 5000 personnes atteintes de diabète de type 2. Elle a servi à évaluer les effets de différents traitements sur la santé et le bien-être des patients. Les investigateurs de l’étude ont conclu qu’une bonne maîtrise de la glycémie et de la pression artérielle peut réduire le risque de complications du diabète, particulièrement la rétinopathie et la néphropathie diabétiques.
ÉPREUVE D’HYPERGLYCÉMIE PROVOQUÉE PAR VOIE ORALE (HGPO) Test servant à évaluer la capacité de l’organisme à décomposer et à utiliser les glucides. Il est utilisé pour diagnostiquer le diabète et le prédiabète. Le patient doit prendre une dose standard de glucose sous forme de boisson; la glycémie est ensuite mesurée à des intervalles réguliers (habituellement avant la prise du glucose [à jeun], une et deux heures par la suite).
ÉLECTROCARDIOGRAPHIE (ECG) À l’EFFORT Test employé pour mesurer la réaction du cœur à l’effort physique. En général, les personnes subissant ce test marchent sur un tapis roulant ou pédalent sur un vélo stationnaire pendant que leur fréquence cardiaque et leur pression artérielle sont mesurées. Il est utilisé pour déceler des problèmes cardiaques, vérifier l’efficacité des médicaments utilisés pour traiter une maladie cardiaque et aider les patients à planifier un programme d’exercice sécuritaire.
ÉPINÉPHRINE Voir ADRÉNALINE.
ÉPIDÉMIOLOGIE Étude de la fréquence, de la distribution et des causes des maladies chez les humains.
ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ EN DIABÈTE Professionnel de la santé formé pour renseigner les patients au sujet du diabète et les aider à ajuster leur traitement antidiabétique. Cette personne peut aussi être infirmière ou infirmier, diététiste, pharmacien ou pharmacienne, psychologue ou tout autre professionnel de la santé. Voir ÉDUCATEUR AGRÉÉ EN DIABÉTOLOGIE.
ÉTUDE DCCT (DIABETES CONTROL AND COMPLICATIONS TRIAL) Étude menée pendant neuf ans dans les années 1990, qui visait à déterminer si une glycémie constamment élevée était liée au développement de complications chez les personnes atteintes de diabète de type 1. Les mesures obtenues ont démontré qu’un traitement énergique axé sur l’atteinte de valeurs cibles strictes pour la glycémie retardait l’apparition et l’évolution des complications à long terme du diabète.
ÎLOTS DE LANGERHANS Amas de cellules répartis dans le pancréas qui produisent deux hormones, l’insuline et le glucagon. Voir CELLULE ALPHA et CELLULE BÊTA.

Découvrez l'iBGStar

Besoin d'aide?

Service à la clientèle

Nous sommes là pour vous aider du mieux que nous pouvons.

1 888 852-6887

En cas d’urgence, communiquez avec votre professionnel de la santé ou un service médical d’urgence.

Nous sommes là pour vous aider. Voici les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Si vous n’y trouvez pas ce que vous cherchez, remplissez le formulaire DEMANDEZ-NOUS, consultez notre FAQ ou encore APPELEZ notre Centre de service à la clientèle.

1 888 852-6887

Appelez un spécialiste qualifié chez Sanofi ou visitez les pages Foire aux questions pour plus d’informations.
 

Dernière mise à jour: 18-02-2016

À partir du 1er janvier 2015, STARsystemMC se préparera à offrir un site public permettant à un plus grand nombre de personnes d'obtenir de l'information sur le diabète. Pour des raisons de confidentialité, les services de coaching santé et d'évaluation de l'état de santé seront retirés du site.

Pour plus d’information, svp contacter notre service client Sanofi Diabète au 1-888-852-6887

Fermer

Nous allons maintenant vous rediriger vers notre site anglais.

Le contenu de votre panier sera supprimé.

Cliquez sur 'Annuler' pour compléter votre achat sur le site français.

Continuez Annuler